Château de Compiègne après la Révolution

18 février, 2014
1

Après la Révolution : la marque des empereurs

Comme toutes les possessions royales, le château de Compiègne est vidé de son mobilier par les révolutionnaires. Il est transformé en école militaire.

C’est Napoléon 1er qui va une nouvelle fois le sauver. Il ordonne sa remise en état en 1807. Il nomme l’architecte Louis-Martin Berthault pour conduire les travaux, qui concernent surtout l’aménagement intérieur et le jardin, qui est entièrement replanté.
Nike Shox Shoes

L’Empereur n’est sans doute pas insensible au charme romantique du lieu : il sert de décor à sa première rencontre avec l’archiduchesse Marie-Louise d’Autriche, le 27 mars 1810, qu’il vient d’épouser en deuxièmes noces – un mariage par procuration, les noces officielles se déroulant au Louvre cinq jours plus tard. Et le couple impérial retourne à Compiègne l’année suivante accompagné de toute la cour et du Roi de Rome, l’enfant né de leur union.

Après la chute de l’Empire et le rétablissement de la monarchie, les rois de France continuent à faire de courts séjours à Compiègne, ce qui permet de conserver le palais en bon état.

Alors qu’il n’est encore que prince-président, le futur Napoléon III se laisse séduire par la beauté du lieu à l’occasion de l’inauguration de la ligne de chemin de fer Compiègne-Noyon. Devenu empereur, il y revient avec sa cour régulièrement tous les ans à l’automne pour s’adonner à la chasse et y organiser des réceptions fastueuses. C’est ce qu’on a appelé la « série des Compiègne ».

Ce sera le dernier hôte à fortement marquer de son empreinte la personnalité du château.

Plus d’informations: le château de Compiègne au fil du temps


Classé dans Chateaux Story, Culture, Culture française, Infos châteaux

Un commentaire pour “Château de Compiègne après la Révolution”

  1. [...] Après la Révolution : la marque des empereurs [...]

Ajouter un commentaire