Chenonceau Louise de Lorraine, la veuve inconsolable

louise de lorraineLouise de Lorraine, la veuve inconsolable

Mais il est dit que l’histoire de Chenonceau est marquée par les femmes qui y ont vécu. Louise de Lorraine signe son passage d’une note sombre et austère.

C’est la femme d’Henri III, le dernier fils de… Catherine de Médicis à monter sur le trône de France, avec qui – chose rare dans la royauté française – elle a fait un mariage d’amour.

Sous le règne d’Henri III, comme sous la régence de sa mère, le pays est profondément déchiré par les guerres de religions qui opposent catholiques et protestants. Son autorité est si malmenée qu’il finit par être assassiné par le moine Jacques Clément en 1589. Il a 37 ans.

Louise est une femme douce et réservée, simple et très pieuse, entièrement dévouée à son mari, malgré ses infidélités.

La mort subite de son époux la plonge dans le désespoir. Elle prend le deuil – en blanc parce qu’à cette époque c’est la couleur du deuil, ce qui lui vaudra le surnom de « la Reine Blanche » – et se retire au château de Chenonceau qui lui a été légué par Catherine de Médicis.  Entourée de religieuses qui y élisent domicile et transforment le lieu en couvent, elle s’installe dans une chambre du deuxième étage. Elle y reste jusqu’à sa mort, en 1601 à 47 ans.

La chambre de Louise de Lorraine

La pièce reflète le deuil de la femme d’Henri III : les murs sont peints en noir, la chambre est décorée d’attributs mortuaires : croix, pelles et pioches d’inhumation, peintures macabres, cornes d’abondance déversant des larmes… Les tentures du lit et des fenêtres sont, elles aussi décorées de noir et d’argent.

L’ambiance austère et dédiée à la prière est renforcée par le mobilier comme ce prie-Dieu qu’on peut encore apercevoir et les tableaux qui ornent les murs et la grande cheminée.

À la mort de Louise de Lorraine, le château, couvert de créances, passe à sa nièce et tous ses biens sont distribués pour payer ses dettes.

+ d’infos château de Chenonceau

CYCLE DES DAMES DE CHENONCEAU

Katherine Briçonnet la bâtisseuse

Diane de Poitiers, la favorite

Catherine de Médicis, la reine-mère

Louise de Lorraine, la veuve inconsolable

Louise Dupin, la protectrice

Marguerite Pelouze, la restauratrice

LES DERNIÈRES ACTUALITÉS CHÂTEAUX-STORY

Tagués avec : , ,
Un commentaire sur “Chenonceau Louise de Lorraine, la veuve inconsolable
1 Pings/Trackback pour "Chenonceau Louise de Lorraine, la veuve inconsolable"
  1. […] Story Le Blog « Chenonceau Diane de Poitiers, la favorite Chenonceau Louise de Lorraine, la veuve inconsolable […]