Haute-Vienne (87)

La Haute-Vienne : est un département français du nom de la rivière la Vienne. C’est l’un des 12 départements qui constituent ensemble la région française de Nouvelle-Aquitaine . Les départements voisins sont: la Creuse, la Corrèze, la Dordogne, la Charente, la Vienne et l’ Indre.

Il y a trois arrondissements (régions administratives) dans le département, l’ arrondissement de Limoges, dont la capitale est Limoges, l’ arrondissement de Bellac, dont la capitale est Bellac, à quelque 45 km au nord-ouest de Limoges, et l’ arrondissement de Rochechouart, avec sa capitale, Rochechouart à l’ouest de Limoges. La ville principale et la plus grande du département est Limoges, les autres villes du département ayant chacune moins de vingt mille habitants.

Haute-Vienne : Histoire

Quelques vestiges paléolithiques et mésolithiques ont été retrouvés dans le département, les habitants néolithiques sont attestés par des pierres dressées et des chambres funéraires, comme le dolmen de Chez Boucher à La Croix-sur-Gartempe, et d’autres à Berneuil et Breuilaufa. Les artefacts de l’ âge de bronze incluent des têtes de hache trouvées à Châlus. Avec l’arrivée des Romains, le commerce s’est ouvert et l’or et l’étain ont été extraits. L’agriculture s’est développée et les raisins ont été cultivés, amphores pour stocker le vin ont été trouvées à Saint-Gence. Pendant le règne d’Auguste, la ville d’Augustoritum a été fondée (plus tard pour devenir Limoges) à un gué stratégique à travers la Vienne. Les Romains ont construit des routes d’ici à la Bretagne, Lyon et la Méditerranée. La ville a décliné au 3ème siècle lorsque les invasions barbares de la région ont eu lieu.

La domination des Wisigoths fut de courte durée et Clovis Ier prit le contrôle du Limousin après la bataille de Vouillé en 507. En 674, la région fut rattachée au duché d’Aquitaine, et le Vicomte de Limoges fut créé. Il s’ensuivit une période d’instabilité avec diverses puissances en lice pour le contrôle. En 1199, Richard Cœur de Lion est mortellement blessé lors du siège du château de Châlus-Chabrol. La région était très impliquée dans la guerre de Cent Ans et au Traité de BrétignyEn 1360, la France a accordé à l’Angleterre une vaste zone de territoire comprenant une grande partie du Limousin. La ville de Limoges s’est rebellée et a donné son allégeance à la couronne française, et par conséquent a été renvoyé en 1370. D’autres années troublées ont suivi mais quand la paix a été reconstituée, le département a bénéficié économiquement; Les tanneries ont vu le jour au bord de la Vienne, le papier a été produit, l’imprimerie a été développée et la région est devenue célèbre pour son travail de l’ émail . Après une révolte des paysans, Henri IV apporta la paix et la prospérité dans la région du Limousin. Il a visité Limoges en 1607 et a été accueilli avec enthousiasme. La Contre-Réforme entraîna la création de nombreux couvents et ordres religieux, notamment à Limoges. En 1761, Anne Robert Jacques Turgot est nommée intendant(collecteur d’impôts) de Limoges. Il a négocié une réduction des impôts payables par la région et a développé des méthodes plus équitables de perception des impôts, ainsi que l’amélioration du réseau routier et le développement agricole. Autour de 1765, le kaolin a été découvert près de Saint-Yrieix-la-Perche dans le sud du département, et l’ industrie de porcelaine s’est développée.

Le département a été créé le 4 Mars 1790, pendant la Révolution française, la moitié sud étant une subdivision de la région du Limousin tandis que la moitié nord a été découpée dans le comté de Marche, ainsi que certaines parties de l’ Angoumois et du Poitou . Au début, il a reçu le numéro 81, mais au XIXe siècle, le nombre a été changé pour le 87e département, lorsque d’autres terres à l’est et au nord-est ont été ajoutés. Il tire son nom du haut de la Vienne qui le traverse. En 1998, la partie sud-ouest du département, avec la partie nord de la région du Périgord, a été désignée comme Parc Naturel Régional Périgord-Limousin.

Haute-Vienne : Économie

En 2013, vingt millions d’euros provenaient de l’agriculture de la province, contre vingt et un millions trois cent mille du Limousin. Il y avait 351 475 bovins en Haute-Vienne, 22 780 porcs, 320 500 moutons et 6 500 chèvres. 723.340 hectolitres de lait ont été produits à partir de vaches et 30.690 hectolitres de moutons. La même année, 1 897 800 hectares de céréales ont été cultivés et, l’année précédente, 12 294 hectares de terres produisaient des aliments biologiques.

Haute-Vienne : Géographie

Haute-vienne 87
La Haute-Vienne fait partie de la région Nouvelle-Aquitaine. Il est bordé par six départements; Creuse se trouve à l’est, Corrèze au sud, Dordogne au sud-ouest, Charente à l’ouest, Vienne au nord-ouest et Indre au nord. Le département a deux rivières principales qui le traversent d’est en ouest, la Vienne, sur laquelle sont situées les deux principales villes, Limoges et Saint-Junien, et la Gartempe, affluent de la Creuse. Au sud-est du département se trouve le Massif Central, et le point culminant du département est le Puy Lagarde, 795 m. La source de la Charente est dans le département, sur la commune de Chéronnac, à proximité de Rochechouart. À l’extrémité ouest du département se trouve le cratère Rochechouart, un cratère d’impact causé par une météorite qui s’est écrasée sur la surface de la Terre il y a plus de 200 millions d’années; à cause de l érosion subséquent , peu de signes du cratère sont aujourd’hui mis en évidence en dehors des effets géologiques sur la roche environnante.

Haute-Vienne : Démographie

En 1801, la population du département était de 245.150. Il a augmenté régulièrement au cours du prochain siècle, alors qu’en 1901, il était de 381 753. Il culmine à 385 732 en 1906, retombe légèrement en 1911 à 384 736 et chute brusquement à 350 235 en 1921, après la Grande Guerre. En 1954, il était tombé à 324 429 mais, après cela, il a recommencé à augmenter et, en 2007, il était de 371 102.

Les trois arrondissements du département de la Haute-Vienne sont :

Arrondissement de Bellac, ( sous – préfecture : Bellac ) avec 63 communes . La population de l’arrondissement était de 42 687 en 1990 et de 40 120 en 1999, soit une diminution de 6,01%.

Arrondissement de Limoges, ( préfecture du département de la Haute-Vienne: Limoges ) avec 108 communes. La population de l’arrondissement était de 274.643 en 1990 et de 278.439 en 1999, soit une augmentation de 1,38%.

Arrondissement de Rochechouart, (sous-préfecture: Rochechouart ) avec 30 communes. La population de l’arrondissement était de 36 263 en 1990 et de 35 334 en 1999, soit une diminution de 2,56%.

LES DERNIÈRES ACTUALITÉS CHÂTEAUX-STORY