Le château de la Madeleine va déléguer la gestion du monument historique à une société privée

Le Conseil Général des Yvelines, propriétaire du château de la Madeleine devrait constituer une délégation de service public * afin de déléguer la gestion du monument historique à qui pourra relancer les visites du château de la Madeleine. La gestion du château de la Madeleine pourrait être confié à la société Kléber Rossillon*. Cette entreprise dont la spécialité est de promouvoir des sites touristiques est la plus à même de remporter le marché.

* La délégation de service public (DSP) est une notion juridique qui recouvre l’ensemble des contrats par lesquels une personne morale de droit public, soumise au code général des collectivités territoriales, donne la direction d’un service public à une entreprise compétente.

* La société KLEBER ROSSILLON se spécialise dans la réouverture au public et la promotion de Monuments Historiques. La société a été crée en 1995 et a permis de promouvoir plus d’une dizaine de projets. La proposition d’animations culturelles et pédagogiques soutenu par une communication et une stratégie marketing adaptée ont permis à la société KLEBER ROSSILLON de devenir leader dans cette nouvelle approche du tourisme médiéval en France.

Le château de la Madeleine est un château situé dans la ville de Chevreuse, dans le département français des Yvelines (Île de France). Le château de la Madeleine a été construit au sommet d’une colline et domine la ville. Le nom vient de la chapelle du château, dédiée à Sainte Marie-Madeleine.

Histoire du château de la Madeleine

La construction du château de la Madeleine commence entre 1020 et 1090, sous Guy Ier, seigneur de Chevreuse. L’objectif était de protéger le village de Chevreuse contre le pillage. De cette période, seul le donjon reste. A cette époque, le donjon était entouré d’une palissade de bois, cette palissade a été remplacée par des murs rideaux en pierre au cours du 12ème siècle.

Un siècle plus tard, probablement sous le règne d’Anseau de Chevreuse, le château fut modifié, notamment avec la construction des mâchicoulis. La guérite était protégée par un fossé, l’eau était retenue par un barrage à usage domestique.

Les châteaux changèrent de mains en 1356 : Ingerger le Grand, seigneur de Chevreuse et d’Amboise, fut fait prisonnier par l’Angleterre pendant la guerre de Cent Ans. Il était contraint de vendre son domaine pour payer sa rançon; le château a été acheté par le futur Pierre de Chevreuse.

Les fortifications existantes ont été largement améliorées sous les règnes de Charles V et Charles VI, ils ont été financé avec des impôts royaux. Les modifications ont été complétées sous Louis XI (1461 – 1483). Avec le château, le village a également été fortifié : un rempart crénelé, de 3,5 m de haut avec des tourelles, a été construit. La défense a été complétée par un fossé de 15 m de large.

Vers 1661, Jean Racine surveille les modifications du donjon, son nom fut donné à la route du couvent de Port-Royal au centre du village, en passant par le château de la Madeleine. Le donjon a été partiellement restauré au 19ème siècle.

Les dernières modifications étaient au 20ème siècle. Le cœur du château abrite aujourd’hui le siège du parc naturel régional de la vallée de Chevreuse (Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse), l’architecture moderne est mélangée avec les tours carrées, et utilise des pièces anciennes.

Château de la Madeleine
Route des Andelys
27510 Pressagny l’Orgueilleux
Tél. portable : 06 12 93 54 60
Tél. Château de la madeleine : 02 32 21 06 47

LES DERNIÈRES ACTUALITÉS CHÂTEAUX-STORY