Le château du Tatoué vendu 853 000 euros

Le château de Paluel vendu 853000 euros

Huit cent cinquante trois mille euros pour cette belle ruine. Le château de Paluel, près de Sarlat, martyrisé par les allemands en 1944, décor du film « Le Tatoué » avec Louis de Funès et Jean Gabin en 1968 est depuis à l’abandon. Hier à Bergerac, lors d’une audience au tribunal, il a été vendu aux enchères afin de régler les créances de son ancien propriétaire. Le nouveau propriétaire est Etienne Cluzel, 31 ans, restaurateurs périgourdins, amateurs de vieilles pierres, puisqu’il a déjà racheté et restauré le château de Sirey à Prats-de-Carlux (Dordogne).

Etienne Cluzel

« C’est un projet familiale… pour rester ancré dans le pays et lui rendre sa splendeur. C’est une petite pépite du Périgord noir qui se visite au public. »

Fils d’agriculteur, Etienne Cluzel vient du village de Carlus qui est voisin de Saint-Vincent-le-Paluel, et s’il a pu monter si haut dans les enchères, c’est qu’il avait tout son clan derrière lui.

Louis-Jean Cluzel

Père du nouveau propriétaire

« Il a été fou d’acheter le château de Sirey, il faut aller le voir, il est redevenu comme avant, il a été fou d’acheter des restaurants que personne ne voulait, pour le moment ça marche. »

Sur les rangs pour acheter Paluel, il avait aussi l’association « Adopte un château » qui avait fait beaucoup parler d’elle en lançant une souscription sur le web, mais les 6 000 contributeurs et les 50 0000 euros collectés n’auront pas suffi.

Julien Marquis

Délégué général d’Adopte un château

« Je sais qu’il y aura sept mille déçus ce soir, nous en tout cas on est très heureux d’avoir porté ce projet, on est très heureux d’avoir porté cette démarche et je dirais que la victoire ce soir elle pour le château de Paluel et ça c’est ça c’est plutôt positif. »

Romain Delaume

Fondateur de la plate-forme « Dartagnans » de mécéna participatif

« Nous on va proposer à ceux qui le souhaitent d’être remboursé, mais ce qu’il faut savoir c’est cette opération est quand même déjà historique, tant au nombre de contributeurs qui ont participé et que la somme récoltée, donc c’est vraiment quelque chose de fondateur pour la préservation du patrimoine. »

Un tournant historique aussi nous l’espérons pour le château de Paluel qui attend avec impatience que l’on s’occupe de lui.