Mécénat 2017 – Fondation pour les Monuments Historiques

La Fondation pour les Monuments Historiques sous l’égide de la Fondation de France voit le jour en 2008, sous l’impulsion de la demeure historique, grâce à des mécènes privés. De 2009 à 2016 100 monuments historique et jardins ont bénéficié de soutiens financiers pour des travaux de restauration et des projets de mise en accessibilité handicap.

71 étudiants des métiers d’art de la restauration et recherche ont reçu une bourse d’études. Grâce à ses donateurs et mécène, la fondation a attribué plus de 1,2 million d’euros à l’ensemble des bénéficiaires. La fondation mène ses actions grâce aux dons qu’elle reçoit. La fondation pour les monuments historiques souhaite devenir fondation reconnue d’utilité publique abritante indépendante.

Sa mission a évolué, la fondation souhaite développer son action distributive en faisant appel à la générosité d’un plus large public et à de nouveaux mécènes. La fondation souhaite devenir fondation abritante afin de pérenniser les monuments historiques.

La fondation souhaite abriter un conservatoire des abords, afin de préserver l’environnement paysager des monuments historiques. Enfin la fondation souhaite développer des cursus de formation de gestionnaires de monuments historiques.

Photo de Tristan LE LOUS

Tristan LE LOUS

Mécène Fondateur intervention vidéo : 1mn 20

Alors, avec cette fondation, nous allons créer un outil de collecte et un outil de transmission et nous répondons à un besoin d’urgence immédiat. Pourquoi ce besoin ? Quand on regarde les 40000 monuments protégés en France, la moitié d’entre eux appartiennent à l’état et aux collectivités, l’autre moitié appartiennent à des propriétaires privés. Ces deux catégories de propriétaires rencontrent aujourd’hui des difficultés pour équilibrer la gestion de leur monument. Il ya plusieurs raisons à cela, la baisse des dotations aux régions et aux départements, la baisse des aides et des subventions et la hausse de la fiscalité.

Photo de Benoit BASSI - Président de la Fondation pour les Monuments Historiques

Benoit BASSI

Président de la Fondation pour les Monuments Historiques intervention vidéo : 1mn 56

Un des phénomène paradoxal que l’on rencontre aujourd’hui, c’est que l’on a des familles et des propriétaires qui ont de plus en plus de difficultés pour maintenir leur monument, et d’autre part, on a des jeunes qui sont très motivés pour reprendre et développer des monuments. Donc il faut qu’on trouve des réponses à tous et à toutes ces problématiques et nous pensons que en étant frud en pouvant en ayant la possibilité de développer des fondations abritées en ayant un moyen d’action vers le grand public beaucoup plus facilité, les facilités par rapport ce que nous faisons, aujourd’hui nous aurons les moyens de répondre à tous ces besoins et notre mission pourra être développée, maintenu et aider l’ensemble de ce patrimoine qui ne demande qu’à être aidé.

Photo de Jean de LAMBERTYE Président de la demeure historique

Jean de LAMBERTYE

Président de la demeure historique intervention vidéo : 2mn 50

Ces étapes sont au nombre de trois majeurs pour le devenir du patrimoine français des monuments historiques en particulier, la transmission qui est un grand sujet permanent, mais qui prend une ampleur particulière aujourd’hui, la formation qui lui est directement rattaché et puis la question assez dramatique des abords de ces monuments historiques et donc ces trois axes vont être au coeur de la mission nouvelle est démultipliée de cette fondation pour les monuments historiques.

Tristan LE LOUS

Mécène Fondateur intervention vidéo : 3mn 10

Avec cette fondation, nous allons permettre à cette propriétaire pour la première fois de faire appel au publics et nous allons créer un outil de transmission. Alors qu’aucune institution aujourd’hui n’est susceptible de récupérer la propriété et la gestion d’un monument classé, et nous aurons plusieurs défis à relever, le premier d’entre eux ce sera de faire connaître notre projet au plus grand nombre si nous voulons que notre action de collecte soit efficace. Jusqu’à présent nous étions sous l’égide de la Fondation de France et donc nous allons devoir créer des outils de promotion grand public, ce qui est inédit pour le 2ème, propres défis que nous allons relever, c’est de faire en sorte que de plus en plus de collectivités ou des familles aient envie de créer leurs fonds chez nous, donc les premiers dossiers qui nous seront présenté, seront un défi majeurs, mais je pense que nous serons prêt à le relever.

LES DERNIÈRES ACTUALITÉS CHÂTEAUX-STORY