Nord (59)

Nord (59) – Le départerment du Nord est un département dans l’extrême nord de la France. Il a été créé à partir des moitiés ouest des comtés historiques de Flandre et du Hainaut, et l’évêché de Cambrai. Les armoiries modernes ont été héritées du comté de Flandre.

Le départerment du Nord est le département le plus peuplé du pays. Il contient également la région métropolitaine de Lille, cinquième agglomération de France après Paris, Lyon, Marseille et Toulouse. Au sein du département se trouve la partie de la France où le dialecte flamand français du néerlandais est encore parlé (avec le français) en tant que langue maternelle.

Nord – Histoire

Les tribus des Belgae, telles que les Menapii et les Nervii furent les premiers peuples enregistrés dans la région connue plus tard sous le nom de Nord.

Au cours des IVe et Ve siècles, les souverains romains de Gallia Belgica assurèrent la liaison entre le grand port de Bononia (Boulogne) et Colonia (Cologne), en cooptant des peuples germaniques au nord-est de ce corridor, comme les Tungri. En effet, la région connue plus tard sous le nom de Nord est devenue une isogloss (frontière linguistique) entre les langues germanique et romane. La colonisation saxonne de la région du Ve au VIIIe siècle a probablement déplacé l’isoglosse plus au sud, de sorte qu’au 9e siècle, la plupart des habitants du nord de Lille parlaient un dialecte du vieil hollandais. Cela est resté évident dans les noms de lieux de la région. Après que le comté de Flandre est devenu une partie de la France au 9ème siècle, l’isogloss s’est déplacé au nord et à l’est.

Pendant le 14ème siècle, une grande partie de la région est passée sous le contrôle du duché de Bourgogne et dans les siècles suivants faisait partie des Pays-Bas Habsbourg (à partir de 1482) et des Pays-Bas espagnols (1581).

Les régions qui ont ensuite constitué le Nord ont été cédées à la France par des traités en 1659, 1668 et 1678, devenant les comtés de Flandre et de Hainaut , et une partie de l’ évêché de Cambrai.

Le 4 mars 1790, pendant la Révolution française, Le départerment du Nord est devenu l’un des 83 départements originaux créés pour remplacer les comtés.

Les politiques gouvernementales modernes faisant du français la seule langue officielle ont entraîné une baisse de l’utilisation du dialecte néerlandais flamand occidental. Il y a actuellement 20 000 locuteurs d’un sous-dialecte du West Flamand dans l’arrondissement de Dunkerque et il semble probable que ce sous-dialecte disparaîtra d’ici quelques dizaines d’années.

Nord – Géographie

Le départerment du Nord fait partie du courant des Hauts-de-France région et est entouré par les départements français du Pas-de-Calais et Aisne, ainsi que par la Belgique et la mer du Nord.

Situé dans le nord du pays, le long de la moitié ouest de la frontière belge, le département est inhabituellement long et étroit. Sa principale ville est Lille, qui à proximité de Roubaix, Tourcoing et Villeneuve d’Ascq constitue le centre d’un ensemble d’agglomérations industrielles et minières totalisant un peu plus d’un million d’habitants. D’autres villes importantes sont Valenciennes , Douai et Dunkerque. Les principales rivières sont les suivantes: Yser, Lys, Escaut, Scarpe, Sambre.

Nord – Démographie

Le départerment du Nord est le département le plus peuplé, avec une population de 2.617.939 et une superficie de 5.743 km².

Nord – Économie

Aux avant-postes de l’industrialisation française du XIXe siècle, la région a souffert pendant la Première Guerre mondiale et est confrontée aux problèmes économiques, sociaux et environnementaux liés au déclin des mines de charbon avec ses voisins suite au déclin de l’industrie textile de Lille-Roubaix.

Jusqu’à récemment, le département était dominé économiquement par les mines de charbon, qui s’étendaient au cœur du département depuis l’Artois voisin jusqu’au centre de la Belgique.

LES DERNIÈRES ACTUALITÉS CHÂTEAUX-STORY