Stéphane Bern dévoile la liste du « loto du patrimoine » sur RTL

Stéphane Bern dévoile la liste du « loto du patrimoine » sur RTL

Découvrez la liste de présélection des 250 monuments retenus pour le Loto du patrimoine :

Stéphane Bern « Monsieur Patrimoine » répond au question d’Yves Calvi sur le « Loto du patrimoine »

le 29 mars 2018 sur RTL

Yves Calvi – RTL

Bonjour Stéphane Bern, bonjour à tous, merci beaucoup d’être avec nous ce matin en direct dans cette matinale. On vous surnomme donc désormais « monsieur patrimoine » ce qui est plutôt flatteur vous en conviendrez. En septembre dernier, le président de la république vous a confié une mission d’identification et de sauvegarde de notre patrimoine, c’est l’intitulé exact et vous nous dévoilez ce matin Stéphane, la liste de 250 monuments en périls que les auditeurs d’RTL pourront retrouver dans le journal « le Point » et je le précise sur le site RTL.fr. Une liste de 250 chefs-d’œuvres en périls qu’il est urgent de restaurer, alors 250 sur plus de 2000 , comment s’est fait ce premier choix, et est-ce qu’il est définitif ?

Stéphane Bern – Fondation du patrimoine

C’est pas un choix définitif d’abord il y a le comité de sélection, c’est vrai que c’est une sorte d’exclusivité pour « le Point » qui a déjà la liste, notre liste de travail, il se trouve que mardi on à la réunion du comité de sélection qui va affiner, pourquoi parce que ça vient de la base, c’est les français qui sont mobilisés, vous savez que les français se sont inscrits sur le site participatif du ministère de la culture, ça s’est fait en relation avec les services du ministère de la culture, donc ils ont mis un site, une sorte de plateforme participative, les gens ont inscrit un monument ou qu’ils voyaient ou qu’ils possédaient ou qu’ils connaissaient près de chez eux, et donc c’est allé très vite, nous on a instruit les dossiers en disant : très bien vous remplissez la fiche, une fois qu’on a la fiche on voit si le propriétaire qui n’est pas eux est défaillant ou pas, on est obligé d’écarter quand un propriétaire est défaillant, qui ne veut pas faire les travaux, vous pouvez pas le contraindre sauf si l’état décide de financer les travaux et sa place, mais c’est une autre procédure. Donc on a étudié tous les dossiers et on a pris les plus urgents et donc avec avec la « Fondation du patrimoine » qui continue son travail sur le terrain de financement du patrimoine en danger.

Yves Calvi – RTL

Donnez moi trois exemples qui vous touche, on a bien compris que la liste n’est pas définitive

Stéphane Bern – Fondation du patrimoine

Y a des ponts, j’ai vu qu’il y avait un pont, j’aime bien le patrimoine lié à l’eau par exemple, il y a le pont-vieux de Lavoûte sur Loire par exemple, j’ai vu aussi des ruines archéologiques à Chaponost dans le Rhône, il y a partout en France des lavoirs, il y a des moulins, il y a des choses très diverses. Je vais vous dire, il n’y a pas que les châteaux et le patrimoine religieux, même si le patrimoine religieux est véritablement en danger et c’est la part principale de ce patrimoine en danger. Mais y’a le vernaculaire, les ponts, les lavoirs les fontaines, les puits… vous avez aussi le patrimoine du xxème siècle, le théâtre de Bar-le-Duc par exemple, vous avez du patrimoine, des jardins, vous avez la maison de Pauline Viardot qu’on a entendu dans le reportage tout à l’heure c’est une maison illustre, Pierre Loti à Rochefort.

Yves Calvi – RTL

Comment ces bâtiments se sont ils retrouvés dans un état ?

Stéphane Bern – Fondation du patrimoine

C’est toute la question. Je découvre ça, je suis peut-être un peu naïf, j’ai compris une chose en France il y a toujours une ligne budgétaire qui s’appelle « entretien », et cette ligne budgétaire d’entretien du patrimoine est souvent utilisée pour autre chose. Moi qui ai restauré mon propre monument, j’ai vu ce que c’était, si vous n’entretenait pas le monument tous les ans, si vous ne faites pas les petits travaux d’entretien et bien à la fin, trois ans après, la facture est trois fois plus forte.

Yves Calvi – RTL

En fait, c’est une de vos grandes conclusions, elle est extrêmement intéressante, si je suis bien le sens de votre travail, vous nous dites que : on restaure parce qu’on n’a pas entretenu en temps et heure.

Stéphane Bern – Fondation du patrimoine

Exactement, exactement… et puis il faut aussi le dire, je le dis sur le patrimoine religieux qui pose un vrai problème, ce n’est plus un enjeu électoral. Quand vous êtes un maire d’une petite commune et que vous avez une église sur les bras pour 140 habitants et que ça vous coûte un million, vous n’y arrivez pas. Surtout que d’abord les gens veulent la voir vivre l’école, ils veulent la station d’épuration des eaux etc. et c’est donc à d’autres priorités que l’église, c’est une vérité essentielle dans notre pays les gens sont attachés à ce que les églises soient sauvées mais que font-ils pour les financer.

Yves Calvi – RTL

Le nerf de la guerre, Stéphane, c’est évidemment l’argent. Est-ce qu’on a une évaluation de ce que pourrait coûter ces rénovations et surtout où va-t-on trouver les sous comment on finance tout ça ?

Stéphane Bern – Fondation du patrimoine

C’est toute la question. Alors certains disent et les interviews « du Point » sont pas tendres évidemment, j’ai lu ça avec intérêt, c’est que oui ! c’est à l’état de le faire, mais l’état n’a pas d’argent pour ça, c’est son devoir mais on n’y arrive plus et donc est ce qu’on doit laisser tomber notre patrimoine ? Non ! on doit le sauver, ce patrimoine appartient à tout le monde. Le patrimoine c’est un bien commu,n collectif, on en est tous les dépositaires et les défenseurs, donc il faut trouver des financements. Moi j’ai suggéré un certain nombre d’idées c’est le but de ma mission, alors c’est vrai que j’étais un peu vite, je mets les pieds dans le plat, je dis tout ce que je pense j’ai pas de filtres.

Yves Calvi – RTL

Il a fallu bousculé beaucoup de monde notamment ministère de la culture ?

Stéphane Bern – Fondation du patrimoine

Oui… mais la ministre est très à l’écoute et puis les services du ministère de la culture m’ont aidé et je dois dire c’est grâce à eux qu’on a pu vérifier que tous les dossiers que la Fondation du patrimoine proposait, qu’on recevait sur la plateforme, étaient valide parce qu’on a des dossiers… sur 2000 dossiers ,on en garde 250, ça veut dire que les autres seront financés d’une autre façon, il sont pas prioritaires dis-on.

Yves Calvi – RTL

Il y a des initiatives citoyennes il y a des start-up pour rénover des bâtiments, des plates formes de financement participatif conmme Dartagnans.

Stéphane Bern – Fondation du patrimoine

Dartagnans, ils ont fait la Mothe-Chandeniers y sont partout, il m’aide pour le musée des tissus de Lyon dont je suis devenu une sorte de fer de lance avec le comité d’honneur que je préside. Mais c’est vrai que partout il y a des voix de jeunes qui s’élèvent qui disent, on ne va pas laisser tomber notre patrimoine parce que c’est l’identité, c’est aussi, il faut pas l’oublier, c’est de l’économie positive et dynamique dans les territoires.

Yves Calvi – RTL

Pourquoi ?

Stéphane Bern – Fondation du patrimoine

Parce que les village meurent, moi, je suis très attaché à mon village et à la ruralité en France. Je peux vous dire que la moitié du patrimoine en péril et dans des villages de moins de 2000 habitants. On ne peut pas laisser tomber, c’est la raison pour laquelle le président m’a dit d’agir et me laisse faire, alors peut-être qu’il me voit en s’amusant, il me voit mettre les pieds dans le plat, dire tout haut ce que certains pensent tout bas, mais moi je le fais.

Yves Calvi – RTL

Est-ce que vous avez écarté, une fois pour toute, l’appui financier de l’état dans cette affaire.

Stéphane Bern – Fondation du patrimoine

Et bien… écoutez, l’état à une enveloppe de 326 millions d’euros pour le patrimoine en général. Je suis un peu surpris quand je vois que le grand palais va coûter 466 millions d’euros, c’est à dire, c’est un peu plus que cette enveloppe là, et que moi, gentiment avec les lotos du patrimoine, que j’ai réussi à à imposer et à faire voter avec l’aide de Gérald Darmanin et des députés, que je remercie, et bien on va réussir peut-être à avoir 20 millions, c’est une goutte d’eau mais c’est déjà ça. C’est très peu, et je dois donc trouver d’autres sources novatrices de financement. J’ai quelques idées, je veux créer un national trust à la française.

Yves Calvi – RTL

Qu’est ce que s’est ?

Stéphane Bern – Fondation du patrimoine

C’est-à-dire, des monuments qui vont être soutenus par les français qui auront comme un titre de propriété, mais qui pourront visiter les monuments avec une carte d’abonnement, un libre accès à tous ces monuments. Je travaille sur cette idée avec le CMN (le centre des monuments nationaux). Il y a d’autres idées, je vais, on va sortir un livre bientôt sur « péril en la demeure » où tous les écrivains, une trentaine d’écrivains français vont écrire une nouvelle sur le patrimoine, au profit de la « Mission Berne ».

Yves Calvi – RTL

Une dernière notion, nous sommes la première destination touristique.

Stéphane Bern – Fondation du patrimoine

Ils viennent pour voir ça, nos églises nos cathédrales, nos châteaux, nos monuments, nos ponts, nos villages. Mais c’est qui me révolte le plus, on me dit toujours, mais combien ça coûte ? et moi je dis mais combien ça rapporte ! Cinq cent mille emplois en France, cinq cent mille emplois directement liés au tourisme patrimonial.

Yves Calvi – RTL

Garder votre enthousiasme, continuez de vous battre.

Stéphane Bern – Fondation du patrimoine

Je vais y perdre des plumes, je le sens parce que c’est dur dès que vous touchez à la sphère politique, mais j’y vais, je fonce avec ma franchise, mon franc-parler et ma conviction.

Yves Calvi – RTL

La liste des monuments en péril révélée par le point, en partenariat avec RTL, tous les deux sont à retrouver notamment sur le site RTL.fr. et puis on va vous retrouvez à 11 heures, vous serez en présence d’une princesse ce matin.

Stéphane Bern – Fondation du patrimoine

Oui…avec Charlotte Casiraghi qui fait des livres de philosophie et c’est passionnant. On va parler de la passion.

LES DERNIÈRES ACTUALITÉS CHÂTEAUX-STORY

  • Le château du Tatoué vendu 853 000 eurosQuelle différence y a t’il entre un manoir et un château ?
    DIFFICILE DE FAIRE LA DIFFÉRENCE ENTRE UN CHÂTEAU ET UN MANOIR … Propriétés Le Figaro vous propose une sélection d’annonces de châteaux et de manoirs car même les plus grands spécialistes de l’immobilier de luxe […]
  • Ensemble, sauvons notre patrimoine ! Mission Stéphane BernEnsemble, sauvons notre patrimoine historique !
    Faites un don à la Fondation du patrimoine Cliquez ici Stéphane BERN – Mission patrimoine La mission patrimoine, qui m’a été confié par le président de la république, vise avant tout à identifier les joyaux qui sont […]
  • Acheter un château est-il un bon investissementAcheter un château est-il un bon investissement ?
    Acheter un château est-il un bon investissement ? Acheter une demeure historique et la restaurer est une entreprise hasardeuse. C’est une histoire de passionnés et le projet de toute une vie. Un projet qui représente un […]