Vente aux enchères – Le château de Marzac n’a pas trouvé d’acquéreur (Dordogne)

Vente aux enchères du château de Marzac (Dordogne)

Vente aux enchères du château de Marzac

La mise en vente aux enchères du château de Marzac de Tursac au tribunal de Bergerac (Dordogne), n’a pas trouvé d’acquéreur. Mis en vente au prix de 2,7 millions d’euros, le château de Marzac, les métairies et les 288 hectares de bois et forêts sont donc devenu la propriété de la banque Luxembourgeoise Nordea Bank SA *, qui était à l’initiative de cette vente.

* Nordea Bank AB, communément appelée Nordea, est un groupe nordique de services financiers opérant en Europe du Nord . La banque est le résultat des fusions et acquisitions successives des banques finlandaises, danoises, norvégiennes et suédoises de Merita Bank, Unibank, Kreditkassen (Christiania Bank) et Nordbanken qui ont eu lieu entre 1997 et 2000. Les Etats baltes sont aujourd’hui considérés comme faisant partie du marché domestique. Le principal actionnaire de Nordea est Sampo, une compagnie d’assurance finlandaise avec environ 20% des actions. Nordea est cotée à la Bourse de Copenhague, Helsinki Bourse et Bourse de Stockholm.

Une partie du domaine de Marzac est classée aux Monuments Historiques. Le château, qui pourrait devenir un chef-oeuvre en péril, bien que la toiture ait été refaite, a une superficie de 910 m². Celui-ci n’a d’ailleurs jamais été ouvert au public. Mais ce n’est peut-être pas le château en tant que tel qui intéressera les acheteurs, mais plutôt les gîtes qui entourent le monument, car ceux-ci sont en très bon état et apparemment très fastueux, magnifiques et somptueux.

L’histoire du château de Marzac

Le premier château de Marzac est édifié en l’an 1294 au XIIIe siècle. En 1420, au cœur de la guerre de cent ans, le château est pris d’assaut par les Sarladais, aidés par le Sénéchal du Périgord (officier au service du roi). Culminant la vallée de la Vézère, La prise du château par ces derniers ne sera pas facile et aura comme conséquence la destruction d’une partie de celui-ci. Le château sera restauré au cours du XVe siècle. Le château restera la propriété de la famille du seigneur de Marzac jusqu’en 1950, date à laquelle le comte de Fleurieu se trouvera contraint de vendre le monument pour éponger les dettes d’une compagnie aérienne dont il est actionnaire. Le nouveau propriétaire du château de Marzac le revendra rapidement en faisant au passage une conséquente plus-value. C’est un rapatrié d’Algérie qui en fera l’acquisition avant de le céder a un de ses enfants qui se désintéressera de la propriété devenue agricole, avant de partir en Amérique du nord faire des affaires commerciales. Dés lors ce sera une entreprise britannique qui sera en charge de la gestion du domaine de Tursac en surfant sur le développement du tourisme anglais en Dordogne et en Aquitaine.

LES DERNIÈRES ACTUALITÉS CHÂTEAUX-STORY